Tous les garçons et les filles de leur âge… 👦👧

Si vous arrivez sur ce blog pour la première fois, vous aurez peut être envie de découvrir les bases de la parentalité positive? Dans ce cas, je vous offre votre mini coaching "vos 5 premiers pas vers la parentalité positive". Pour vous inscrire, il vous suffit de cliquer 

Vous ne trouvez pas que les stéréotypes ont la vie dure?

Le bleu => pour les garçons
Le rose => pour les filles

Les petites voitures => pour les garçons
Les poupées => pour les filles

Le foot => pour les garçons
La danse => pour les filles

L’établi => pour les garçons
La cuisinière => pour les filles

Les colères => c’est les garçons
les bouderies => c’est les filles

Les maths => pour les garçons
La Littérature => pour les filles

Et la liste est longue…
Très longue.

Pourquoi encore de tels représentations?
Une petite fille ne peut-elle pas se déguiser en superman?
et un petit garçon jouer à la poupée?

Et bien SI!
Et heureusement d’ailleurs!

Clarisse Commes illustre très bien cette idée dans son ouvrage:

« Paul joue à la poupée« 

Un petit livre tout doux, 
avec des mots et des illustrations tout chaudoudoux

Un trésor de bienveillance et de bon sens 
que je vous invite VIVEMENT à découvrir.

A lire et relire avec votre Enfan’faron
Qu’il soit fille ou garçon.

Vous y découvrirez l’intelligence d’un papa qui offre une poupée à son fils et s’en sert pour lui apprendre les choses essentielles de la vie:l’amour, la tendresse, l’écoute, la réassurance, la confiance…

Cela vous donnera aussi des idées pour utiliser le jeu comme moyen de gestion des émotions.

Car, si nous sommes prêts à mettre une chemise rose à notre fils
ou voir notre fille jouer aux petites voitures,

nous avons encore des progrès à faire dans l’accompagnement des émotions des filles et des garçons.

Petite escale au bout de la rue, 
dans le parc où jouent Victor et Julie.

Victor tombe de la petite échelle…
sa maman lui dit:
« Allez, ce n’est rien. Tu es trop fort, même pas mal!!! »

Julie tombe de la petite échelle…
sa maman lui dit:
« Oh ma puce, ça va aller, qu’est-ce qui s’est passé? »

Je caricature pour l’exemple mais l’idée est là.

Qu’est-ce que cela engendre?
> On apprend aux petits gars à être forts et à refouler leurs émotions
> On apprend aux petites pépettes à être tendres et à expliquer leurs malheurs.

Résultat, des années plus tard…
Les hommes sont des insensibles.
Les femmes sont des ch_ _ _ _ _ _ 


heuuu…
Pardon pour cet ENORME stéréotype issu d’un ENORME raccourci!
Mais vous voyez l’idée… 😉

La façon dont on accompagne les émotions des filles et des garçons peut s’avérer complètement différente. 

Pourtant…
Comme tous les garçons et les filles de mon leur âge
les enfants sont traversés par des émotions identiques.

Si la gestion des émotions vous intéresse, vous avez jusqu’à ce soir pour commander votre formation « Comment accompagner les émotions de mon enfant » et recevoir (en plus des nombreux bonus) mon jeu des cartémotions!!

Trop cool!!!

Tout est là:
=> Je souhaite aider mon enfant à accueillir, exprimer et apaiser ses émotions

Je vous souhaite un doux weekend
et sans vous pousser à la consommation, 
je pense que toutes les familles devraient avoir un poupon à la maison 😉

Marine ♥

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

ultricies odio libero ipsum id felis

 Votre mini coaching offert!

Découvrez et pratiquez les bases de la parentalité positive sereinement et facilement

%d blogueurs aiment cette page :