Philosopher et méditer avec les enfants. Pourquoi? Comment?

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir d’assister à la conférence de Frédéric Lenoir: « Philosopher et méditer avec les enfants ». Le philosophe a d’ailleurs écrit un ouvrage du même titre dans lequel il retrace son expérience auprès d’une centaine d’enfant dans les écoles primaires de France. Ces deux pratiques (la philosophie et la méditation) me paraissent tellement pertinentes dans l’éducation de nos enfants que j’ai décidé de rédiger un article sur le sujet.

Il est vrai qu’au départ nous pouvons être un peu septiques: « est-ce vraiment pertinent de philosopher avec des enfants? » « dans quel but? » « est-ce que les enfants sont capables de philosopher? », « ne sont-ils pas trop jeunes? ». D’ailleurs, «y a t-il un âge pour philosopher?» Les professionnels du monde de la philosophie ne sont pas tous unanimes sur la question. Certains pensent que la philosophie est une discipline trop abstraite, qui nécessite une certaine maturité. D’autres, comme Frédéric Lenoir, pensent que nous sommes capables de philosopher à tout âge dans la mesure où philosopher c’est (en autre) se questionner.

Personnellement, je n’en ai aucun doute quant à la capacité des enfants à philosopher. Lorsque j’étais étudiante en sciences de l’éducation j’ai eu la chance de travailler dans les bibliothèques de plusieurs écoles Lyonnaises. J’y animais des ateliers autour de la lecture et je peux vous dire que, sans prétendre faire de la philosophie, les réflexions des enfants étaient déjà d’une réelle profondeur.

Les constats de l’auteur:

Durant son expérimentation, Frédéric Lenoir a eu le plaisir d’être reçu dans de nombreuses écoles primaires françaises. Ainsi, il a pu animer des ateliers philo auprès d’une centaine d’enfant.

Aussi surprenant que cela puisse paraître (mais pas tant que ça quand on y réfléchit) l’auteur s’est rendu compte que les élèves les plus en difficulté scolaire, étaient ceux qui prenaient le plus de plaisir pendant les ateliers philo et ceux qui étaient les meilleurs philosophes. En effet, comme je le dis souvent, la motivation, l’envie d’apprendre sont les premiers moteurs de l’apprentissage. Le système scolaire actuel, peut générer un stress chez certains élèves. Or on sait désormais que le stress bloque les apprentissages. Ces élèves n’en sont pas moins intelligents mais leur motivation pour apprendre est altérée par le stress. Les ateliers philo permettent une certaine liberté. Ici, il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, pas de notes, pas de par coeur, simplement des questionnements, des avis différents et le plaisir d’échanger.

lire aussi: Les 8 intelligences de nos enfants

L’auteur a également constaté que, quelque soit le milieu social des élèves, leur âge, leur environnement familial etc… tous, sont capables de philosopher. Certains enfants ont même des réflexions philosophiques très profondes sur la question du bonheur, de la réussite, de l’amour ou encore du respect. Comme cette phrase d’Antoine, 7 ans: « même s’ils nous respectent pas, il faut respecter les gens pour qu’ils aient envie de nous respecter. Vu que cela leur aura fait du bien quand on les aura respectés, ça leur donnera envie de nous respecter… » (extrait du livre « philosopher te méditer avec les enfants)

Quel est l’intérêt de philosopher avec les enfants?

Aristote dit « La philosophie commence avec l’étonnement » or, c’est cette capacité à s’étonner qui nous pousse à nous questionner sur ce qui nous entoure. Ces questionnements nous poussent à raisonner puis enfin à argumenter. Philosopher c’est confronter son point de vue à ceux des autres, en permettant la circulation de la parole.

Les avantages de pratiquer la philosophie avec les enfants sont nombreux: apprentissage de l’altérité, l’écoute, le débat, la lucidité, le raisonnement, l’observation, le non jugement, le discernement.

Ces apprentissages sont précieux puisqu’ils permettent aux enfants de développer leur sens critique, penser par eux mêmes afin qu’ils ne se laissent pas influencer (notamment avec tout ce qu’ils peuvent voir sur internet, à la télévision, dans les jeux vidéos…)

Lire aussi: Comment aider un enfant à résoudre ses problèmes?

Frédéric Lenoir va encore plus loin dans sa démarche puisqu’avant chaque atelier de philosophie avec les enfants, il propose un temps de méditation.

Quel est l’intérêt de méditer avec les enfants?

Méditer selon Frederic Lenoir, c’est « calmer l’agitation mentale ». En effet, aujourd’hui nous sommes sollicités en permanence: téléphone, internet, réseaux sociaux, textos, notifications, appels, les activités, les obligations, les pensées que l’on tourne en boucle dans sa tête, les fameux « il faut que… »… Nous faisons plusieurs choses en même temps et passons d’une activité à l’autre sans même nous en rendre compte. Les enfants ne sont pas épargnés par ce phénomène. D’ailleurs les chercheurs en neurosciences ont prouvé que cela avait un impact sur nos capacités de concentration.

Méditer, c’est donc permettre à son cerveau de se calmer en portant son attention sur l’instant présent. Selon l’auteur cette pratique « permet à chacun de retrouver sa réceptivité sensorielle et d’être présent dans l’instant. »

Les effets de cette pratique sont juste incroyables puisqu’à elle seule, la médiation permet d’être plus intelligent (elle renforce la concentration, améliore la mémoire, stimule la créativité), de vivre plus longtemps (elle permet de ralentir le vieillissement des cellules) et d’être plus heureux (elle permet la libération des hormones du bien être: sérotonine, dopamine, endorphine, elle permet de mettre à distance les émotions désagréables et d’apprendre à focaliser sur les positives)

Lire aussi: 3 bonnes raisons d’imiter nos enfants pour être plus heureux.

Je vous ai préparé un petit défi: « 30 jours de méditation avec les enfants » pour guider vos premières séances en famille.

 

30 jours de méditation avec les enfants- vers une parentalité positive

30 jours de méditation avec les enfants Click To Tweet

Et concrètement? Comment fait-on pour philosopher avec les enfants?

Dans son ouvrage Frederic Lenoir propose 10 recommandations pour philosopher avec les enfants, les voici:

1. Amenagez l’espace: 

Constituez des groupes d’âge homogène. En effet, même si tous les enfants sont capables de philosopher, les raisonnements ne seront pas les mêmes avec des enfants de 5 et 10 ans. Demandez aux enfants de s’installer en cercle afin qu’ils puissent se regarder.

2. Demandez l’opinion des enfants sur la philosophie:

Demandez aux enfants s’ils savent ce qu’est la philosophie, à quoi cela sert?…

3. Exposez les règles de l’atelier:

Précisez avant de débuter que l’atelier est un temps de partage sans jugements, sans notes, sans moqueries, qu’il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. Rappelez les règles autour de la prise de parole, l’importance de s’écouter etc…

4. Choisissez un thème et un support pour lancer le débat:

Pour cela vous pouvez choisir l’extrait d’un livre ou d’un film, un simple mot (amitié, liberté, justice…), une citation, une question etc…

5. Tentez de ne pas donner votre point de vue:

Essayez de guider le moins possible la réflexion des enfants.

6. Appuyez-vous sur les réponses des enfants:

Il est important de préparer l’atelier à l’avance afin de prévoir plusieurs questions qui permettront d’élargir le débat quand cela sera nécessaire. Néanmoins une simple interrogation comme « êtes-vous d’accord avec cette idée? » suffit parfois à relancer le débat.

7. Recadrez le débat:

Il arrive souvent que les enfants se perdent dans des anecdotes personnelles, un souvenir, une envie, un rêve. Tentez alors de recadrer le débat sur le thème avec bienveillance en utilisant une phrase du style « cette anecdote illustre bien le fait que… peut on alors dire que… »

8. Repartissez la parole:

Veillez à ce que ce ne soit pas toujours les mêmes élèves qui prennent la parole. Sans contraindre les enfants qui ne le souhaitent pas, il peut être intéressant de solliciter les plus silencieux.

9. Synthétisez les réponses:

Il est important de revenir sur l’essentiel et de synthétiser. Pour cela vous pouvez écrire sur un tableau, utiliser des dessins ou tout autre support.

10. Gardez une trace écrite des ateliers:

Frédéric Lenoir propose aux enfants de tenir un « cahier philo » dans lequel ils peuvent noter en fin de séance l’idée principale qu’ils ont retenue, des mots clés, des questions etc…

Je vous ai préparé une petite infographies « 15 questions pour philosopher avec les enfants » afin de guider vos premières séances.

15 questions pour philosopher avec les enfants - vers une parentalité positive

15 questions pour philosopher avec les enfants Click To Tweet

Et à la maison?

Frédéric Lenoir nous met en garde sur le fait qu’il est plus facile de philosopher avec plusieurs enfants. Au delà du fait que le débat sera plus riche, cela évite la relation duelle avec l’adulte qui peut bloquer les échanges. Il vaut donc mieux organiser un goûter philo avec les copains de votre enfant, plutôt que de lui poser des questions philosophiques en face à face.

lire aussi: Tu veux jouer avec moi? Le jeu dans la relation parent/enfant

Pour ceux qui souhaitent en découvrir davantage, je vous invite à feuilleter le livre de Frédéric Lenoir ainsi qu’à visionner une courte vidéo de l’auteur ici:

Ouvrages susceptibles de vous intéresser:

On échange autour de cet article?

  • Vous arrive t-il de philosopher ou méditer avec vos enfants?
  • Comment vous y prenez-vous?
  • Avez-vous des conseils à donner aux autres Mam’ambitieuses?

Vos avis, expériences et suggestions sont les bienvenus dans les commentaires.

3 Comments
  • JEAN-PHILIPPE
    janvier 19, 2018

    Justement en plein lecture et résumé de ce livre. Ton excellente synthèse m’encourage à poursuivre ! Merci, à bientôt !

    • vers une parentalité positive
      janvier 21, 2018

      Super! Après le résumé il n’y aura plus qu’à organiser un atelier philo!

      • JEAN-PHILIPPE
        janvier 22, 2018

        Oui, tout à fait ! On fait déjà de la méditation régulièrement. Pour la philo, y a plus qu’à

Laisser un commentaire

Votre livret offert!

Les 10 ingrédients du bonheur-première couv-

Ainsi que 20% de réduction sur le kit des cartémotions!

%d blogueurs aiment cette page :