Lâcher-prise en 7 étapes

Pas facile, dans nos vies trépidantes de rester zen. Entre le travail, la maison, les enfants, et autres obligations, nous sommes forcées de porter plusieurs casquettes. Bien sûre, il y aura toujours quelqu’un autour de vous: une amie, une mère, un conjoint pour vous épauler et vous donner ce précieux conseil: « tu devrais apprendre à lâcher-prise ». « Haaa oui, tient! quelle bonne idée, je n’y avais pas pensé! ». Evidemment cette petite phrase est pleine de bienveillance, mais s’ils pouvaient nous donner la recette du lâcher-prise en même temps, ce serait pas mal!

Ça tombe bien, parce que j’ai beaucoup étudié le sujet. Effectivement, je constate que cette question du lâcher-prise touche la majeure partie des Mam’ambitieuses que j’accompagne. J’ai donc décidé de rédiger un article sur ce sujet. Bien sûre, je ne dis pas que la simple lecture de cet article fera de vous des femmes détendues, allégées du poids du contrôle, néanmoins s’il peut agir comme un déclic, ce sera déjà un grand pas!

Le lâcher-prise, c’est quoi au juste?

Le lâcher prise est la capacité à accepter qu’on ne peut pas tout contrôler. Et oui! Ça me fait mal au cœur de le dire mais nous ne pouvons pas tout assumer! Il est important d’accepter ses limites, d’accepter que l’on ne sait pas, important aussi, de déléguer, de savoir dire non parfois. Ça ne fait pas de nous des femmes moins extraordinaires juste des femmes qui reconnaissent et acceptent leurs limites.

Accepter les choses telles qu’elles sont avec leurs imperfections, est selon moi, une des clés du bonheur. Le fait de parvenir à prendre de la distance sur ce qui nous arrive, à regarder les choses de façon bienveillante, à accepter les situations, nous permet d’être plus sereines et plus heureuses. Pourquoi dépenser votre énergie à essayer de changer des choses qui ne peuvent l’être? Dépensez plutôt votre énergie à changer celles qui le peuvent. Redirigez votre attention vers ce qui est positif et constructif, plutôt que de focaliser sur vos défauts, vos manques. En valorisant le positif on diminue le négatif. Nous cherchons tous à nous libérer du stress alors que parfois il est plus utile de lui trouver un sens.

 

Les 7 étapes du lâcher-prise:

Dans son livre «Apprendre à lâcher prise», Cécile Neuville, psychologue spécialisée en psychologie positive, a identifié 7 étapes essentielles pour apprendre à lâcher prise:

∗ Etape 1:  L’identification ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur le déni. Il s’agit de tenter d’identifier ce qui vous freine, le ou les poids que vous portez et qui vous empêchent d’avancer : cela peut être une idée reçue, une croyance limitante, une émotion refoulée. L’idée est de prendre conscience des émotions, sensations dont vous aimeriez vous débarrasser.

∗ Etape 2: L’acceptation ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur le mental. Après avoir identifié vos freins, il s’agit de les accepter, sans chercher à comprendre le pourquoi du comment. Acceptez avec bienveillance que la situation soit telle qu’elle est, que certaines émotions, sensations, idées, croyances vous limitent. (ce travail peut être particulièrement long!)

∗ Etape 3: Le coping ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur la perfection. Après avoir pris conscience de vos freins et les avoir acceptés, il s’agit de faire de votre mieux malgré leur présence. Que pouvez-vous faire et mettre en place pour continuer à avancer malgré ces freins? Ok, les choses ne sont pas parfaites, elles ne sont pas comme vous les aviez imaginées, néanmoins elles sont faites quand même!

∗ Etape 4: La résilience ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur les croyances limitantes. Il s’agit de changer de regard sur les choses, porter un regard bienveillant sur ce qui vous arrive et qui vous êtes. Continuez à avancer tout en prenant du temps pour vous, en prenant du recul sur ce qui vous bloque. Tentez de trouver un sens à ces blocages. Demandez-vous quelles pourraient être les opportunités?

∗ Etape 5: Le pardon ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur les émotions. Il s’agit ici de se libérer de toutes les émotions désagréables liées à ce frein. Pour cela il est important de pardonner aux personnes liées à cette situation et à vous-même aussi… 😉

∗ Etape 6: La croissance post-traumatique ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur soi même. Une fois libérées de ces freins, des limites que vous vous imposez il est intéressant de vous demander en quoi ressortez-vous grandies de cette expérience? Quelles sont les évolutions positives ? Parfois, de longues années après un événement difficile, nous en tirons du positif. Une perte d’emploi a laissé place à l’accomplissement d’un rêve, une mutation a permis la rencontre avec l’homme de votre vie… derrière un refus, un échec, une erreur se cachent bien d’autres possibilités…

∗ Etape 7: La gratitude ∗

Cette étape consiste à lâcher prise sur l’instant présent. Il s’agit ici d’éprouver de la gratitude vis-à-vis de ces freins qui au final se sont avérés être des opportunités. Tentez d’être reconnaissantes pour ces situations qui vous ont permis de vous révéler.

Et dans la vraie vie ça donne quoi ?

Dans la vraie vie (ou plutôt dans la pratique), les étapes peuvent être longues (très longues!) à franchir. Travailler sur sa capacité à lâcher-prise nécessite un vrai travail sur soi. Sur ses croyances, ses blocages, ses émotions… Je dis souvent aux Mam’ambitieuses que j’accompagne que nous créons nous mêmes nos propres limites, notre malheur. En fixant la barre sans cesse plus haut, nous nous essoufflons toute seule! En prendre conscience est déjà un premier pas non négligeable!

Soyez plus indulgentes avec vous-mêmes! OK, c’est le bazar chez vous, ok votre petit dernier n’a pas prit sa douche, ok votre aîné ne sait pas bien sa poésie et il est déjà tard. Mais est-ce que tout ceci doit vous empêcher de passer un agréable moment pendant le repas? Vous avez le choix entre vous stresser davantage, mettre la pression à vos loulous, hausser le ton pour que les choses aillent plus vite (ce qui aura des conséquences pas très agréables pour tout le monde) ou « simplement » accepter que ce soir rien ne va. Ou plutôt, rien ne va comme vous aimeriez que ça aille. Parce que franchement, je ne suis pas sûre que votre petit dernier soit particulièrement inquiet du fait de ne pas avoir prit sa douche 😉 D’ailleurs, vous pouvez prendre exemple sur vos enfants, ce sont d’excellents modèles de lâcher-prise et de bonheur!

lire aussi: « 3 bonnes raisons d’imiter nos enfants pour être plus heureux »

La prochaine fois que vous vivrez une situation stressante, que ce soit au travail, avec les enfants, à la maison, demandez-vous  » Est-ce que je peux y faire quelque chose? » Si la réponse est oui, faites de votre mieux. Si la réponse est non, ne vous essoufflez pas, essayez plutôt d’accepter cette situation. La première chose à faire selon moi quand on « décide de lâcher prise » est de prendre soin de soi. Vous n’y parviendrez pas si vous êtes stressées et agacées. Il est important de s’octroyer des pauses (des me time!). Souvent les mamans me disent qu’elles n’ont pas le temps mais en réalité prendre 15 minutes pour soi en rentrant du travail c’est en gagner 30 sur le reste de la soirée, car vous serez plus détendue, moins stressée, plus patiente bref, plus enclines à lâcher-prise….

Lire aussi: « c’est l’heure du me time »

 

Le lâcher-prise en 7 étapes. Click To Tweet

vers une parentalité positive-le lâcher-prise en 7 étapes-pinterest.

Si vous pensez que je peux vous accompagner d’une quelconque façon,

contactez-moi.

Ouiii, j'ai besoin d'aide!!!

Les 10 ingrédients du bonheur-première couv-

Recevez 10 activités de psychologie positive pour augmenter votre bonheur en famille.

 

Ouvrages pour cet article:

          

On échange autour de cet article?

  • Avez-vous des difficultés à lâcher-prise?
  • Quels sont vos principaux obstacles au lâcher-prise?
  • Avez-vous des conseils à donner aux autres Mam’ambitieuses pour leur permettre de lâcher-prise?

Vos avis, expériences et suggestions sont les bienvenus dans les commentaires.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :