fbpx

Les enfants et les écrans, comment gérer?

Les écrans sont devenus la principale occupation des enfants et des adolescents. En moyenne, ils y passent deux fois plus de temps qu’à l’école! Si ces supports peuvent être d’extraordinaires outils pédagogiques, ils représentent cependant quelques risques pour nos loulous… 

Loin de moi l’idée de diaboliser les écrans, le but de cet article n’est pas de dresser la liste de toutes leurs répercussions négatives mais plutôt vous transmettre quelques pistes pour une juste utilisationCar oui, aujourd’hui les écrans sont partout dans nos quotidiens: téléphones, tablettes, consoles, ordinateurs… et il me parait difficile de bannir tout écran de nos foyers. 

Le problème n’est pas tant l’écran en lui même mais plutôt l’utilisation que nos enfants en ont. En effet, bien souvent ils deviennent des alternatives à l’ennui. Conséquence: les enfants ne savent plus s’ennuyer et pourtant s’ennuyer est primordial pour élaborer des stratégies pour s’amuser, imaginer, créer, inventer. Lorsque les enfants jouent sur les écrans c’est au détriment d’autres activités qui participent  à leur construction physique et mentale:  jouer, étudier, lire, discuter dormir. 

 lire aussi: « Philosopher et méditer avec les enfants, pourquoi, comment? »

 

Par ailleurs, comme vous le savez, l’utilisation excessive des écrans engendre des répercussions négatives chez les enfants: rupture du lien social, baisse de la concentration, troubles du sommeil,  troubles de l’attention, retard de langage, déprime, baisse de la réussite scolaire, addiction, nuisances sur la santé ( surpoids, fatigue, maux de tête, myopie…). Je ne vais pas m’attarder sur ce point!

De nombreux parents sont donc inquiets du fait que leur enfant passe beaucoup de temps devant les écrans et se posent des questions: à partir de quel âge peut-on offrir une console ou un téléphone à son enfant?  Combien d’heures peut-il regarder la télévision ou utiliser l’ordinateur? Comment fixer un cadre autour de l’utilisation des écrans? Il n’y a pas de réponses universelles à ces questions, néanmoins de nombreuses recherches sur le sujets nous donnent quelques indications interessantes.

la règle des 3, 6, 9, 12 pour apprivoiser les écrans:

Serge Tisseron, psychiatre à élaboré la règle « 3,6,9,12 » qui nous donne quelques repères quant à l’utilisation des écrans.

Avant 3 ans:

A cet âge-là, l’enfant a besoin d’établir ses repères spatiaux et temporels. Il est recommandé d’éviter le plus possible les écrans (télévision, DVD) qui ont des effets négatifs.  Si votre enfant a l’habitude de jouer avec une tablette, essayez d’être présent et de l’accompagner:  jouez avec lui sur des applications et des jeux adaptés. A cet âge, le temps d’écran ne devrait pas excéder 10 minutes par jour. 

Entre 3 et 6 ans:

A cet âge, l’enfant a besoin de découvrir ses possibilités sensorielles et manuelles, il a donc besoin de bouger. Evitez autant que possible d’offrir une de console de jeux à votre enfant ce qui pourrait créer une sorte d’addiction et privilégiez des jeux pédagogiques. Le temps d’écran ne devrait pas excéder 15 minutes par jour. 

Entre 6 et 9 ans:

A cette période de sa vie, l’enfant a besoin de découvrir les règles du jeu social,  il faut donc privilégier les jeux collectifs. Surveillez l’utilisation des consoles de jeux qui devraient de préférence être dans le salon et préférez des jeux vidéos qui se jouent à plusieurs, en famille par exemple. De même, évitez la télévision et l’ordinateur dans la chambre. Le temps d’écran ne devrait pas excéder 20 minutes par jour. 

Entre 9 et 12 ans:

A cet âge-là, l’enfant a besoin de d’explorer la complexité du monde. Serge Tisseron préconise de ne pas laisser un enfant utiliser internet avant ses 9 ans et ce, de façon adaptée.  En effet ils peuvent être confrontés à des images difficiles. Quant aux réseaux sociaux, il préconise l’âge de 12 ans pour commencer à les utiliser. Le temps d’écran ne devrait pas excéder 20 minutes par jour. Le temps d’écran ne devrait pas excéder 30 minutes par jour. 

Après 12 ans:

A l’entrée dans l’adolescence, l’enfant commence à s’affranchir des repères familiaux. Il peut utiliser internet seul avec prudence et de façon cadrée. Evitez de lui laisser une connexion la nuit depuis sa chambre, échangez sur ce qu’il fait sur internet et sur différents sujets comme les téléchargements, la pornographie, les réseaux sociaux… Vous pouvez expliquer à votre enfant les trois caractéristiques d’Internet:

  • tout le monde peut voir ce que l’on met sur internet
  • tout ce que l’on dit sur internet y restera éternellement
  • tout ce que l’on trouve sur internet n’est pas forcément vrai
Et parce qu’une image vaut mille mots, voici une petite infographie:

gestion des écrans-vers une parentalité positive
T
outes ces indications ne sont que des préconisations. Dans tous les cas il est important de définir des règles d’usage claires, selon l’âge de votre enfant:  autour du temps ( 15 minutes par jour, de telle heure à telle heure) et du contenu ( les sites à fréquenter, les applications à utiliser, les vidéos à regarder). A vous d’établir les règles en fonction de vos modes de vie, vos habitudes et de votre propre usage des écrans. Evidemment, les enfants doivent connaître et comprendre ces règles d’usage.

Comment fixer vos règles sur l’utilisation des écrans?

  • Réfléchissez à ce que vous souhaitez pour votre enfant: quand peut-il jouer? Que peut-il regarder à la télévision? Que doit-il faire avant (devoirs, rangement…)? A partir de quelle heure peut-il utiliser les écrans? A quel moment doit-il arrêter? Quand peut-il utiliser son téléphone? Peut-il aller sur internet seul? Echangez sur vos attentes avec votre conjoint si vous en avez un car il est important que les règles soient tenues par les deux parents.
  • Après réflexions et échanges, définissez des règles claires sur l’utilisation des différents écrans. Par exemple « Tu peux utiliser la console quand tu as fini tes devoirs »,  « Tu peux jouer avec la tablette avant le repas pendant 10 minutes ». Pensez bien à noter ces règles sur un support afin de les avoir sous les yeux et pour pouvoir en échanger. Ces règles peuvent être élaborées avec votre enfant et seront amenées à évoluer dans en fonction de son âge. 
  • Utilisez les compliments descriptifs pour renforcer les bons comportements de votre enfant lorsqu’il n’est pas sur les écrans. Cela le motivera à continuer: « tu as éteins la tablette dès que je t’ai demandé de passer à table je n’ai pas eu à t’attendre! »  ou encore:  » tu as posé ton téléphone portable avant d’aller dans ta chambre, merci »
lire aussi: « Comment bien complimenter les enfants »
  • Si ces nouvelles règles entraînent des changements importants dans l’utilisation des écrans, prévoyez un temps d’échange avec votre enfant afin de le préparer. Cela lui permettra de comprendre ce que vous attendez de lui.  Dans un premier temps, si ces changements vous paraissent difficiles à adopter, vous pouvez utiliser la méthode des 4 pas de la psychologue Sabine Duflo:
        1. pas d’écran le matin
        2. pas d’écran durant le repas
        3. pas d’écran avant de s’endormir
        4. pas d’écran dans la chambre

Quelques conseils sur l’utilisation des écrans:

  • Privilégiez d’autres activités: activités physiques, jeux symboliques, jeux de société, lecture, promenades…
  • Mettez les écrans hors de la vue de votre enfant ainsi il sera moins tenté.
  • N’installez pas d’écran dans la chambre de votre enfant.
  • Evitez la télévision pendant les repas.
  • Eteignez la télévision lorsque personne ne la regarde, cela nuit à la concentration de toute la famille.
  • Accompagnez votre enfant dans l’utilisation des écrans, assurez-vous que l’usage qu’il en a est adapté à son âge.
  • Tentez d’adapter vos comportements de parents, donnez le bon exemple.
  • Favorisez des jeux et applications pédagogiques, de réflexion ou encore des jeux encourageant les interactions sociales.
  • Testez les applications avant de les proposer à votre enfant.
  • Mettez en place le contrôle parental.
  • Eteignez tous les écrans au moins une heure avant d’aller au lit, la lumière bleue diffusée par les écrans retarde la production de la mélatonine qui est l’hormone du sommeil.
  • Diminuez la luminosité des écrans pour ne pas nuire au sommeil de votre enfant
  • Restez près de lui pour finir le temps d’écran, vous pouvez également utiliser un timer.
  • Echangez régulièrement avec votre enfant de ce qu’il fait sur internet, intéressez-vous essayer de comprendre l’intérêt qu’il y trouve.

Il est vrai que les enfants n’ont rien à gagner à passer plus d’une heure par jour devant un écran, bien au contraire. Cependant, supprimer tout écran est illusoire. Par ailleurs, il ne faut pas diaboliser les écrans qui peuvent être des outils pédagogiques très intéressants.  L’important est de trouver une juste utilisation de ceux-ci.  En effet, ce ne sont pas les écrans le problème mais  leur utilisation. Si votre enfant utilise les écrans mais qu’il semble bien en lien avec ses camarades, qu’il a d’autres activités, qu’il sait comment s’occuper seul, ne soyez pas trop soucieux.

Si vous le souhaitez, afin que les écrans ne deviennent pas systématiques lorsque votre enfant s’ennuie, vous pouvez lui proposer de dresser la liste de toutes les alternatives à l’ennui: « quand je m’ennuie je peux… »

lire aussi: « Tu veux jouer avec moi? Le jeu dans la relation parents/enfants »

20 alternatives à l'ennui- vers une parentalité positive

Les enfants et les écrans, comment gérer? Click To Tweet

Ouvrages pour cet article:

   

On échange autour de cet article?

• Vos enfants utilisent-ils les écrans?
• Avez-vous fixé des règles autour de l’utilisation des écrans?
• Avez-vous des conseils à donner aux autres Par’ambitieux pour la gestion des écrans?

Vos avis, expériences et suggestions sont les bienvenus dans les commentaires.

No Comments Yet.

Laisser un commentaire


Votre mini guide offert!

Mini guide- Comment gérer les émotions.
  • Les différents types d'émotions
  • Les besoins cachés derrière les émotions
  • Comment utiliser la boite à outils des Par'Ambitieux
  • La liste des  15 outils indispensables pour gérer les émotions

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici

%d blogueurs aiment cette page :