• jouons avec les émoticartes

    Développer l’intelligence émotionnelle des enfants est, à mon sens, ce que nous pouvons  leur apprendre de plus précieux. D’ailleurs c’est un apprentissage qui selon moi, devrait être dispensé à l’école ! Décoder les émotions des enfants permet de mieux comprendre leurs réactions mais aussi d’adapter nos réponses d’adultes.

    Patrice Iacovella est sophrologue pour les enfants. Il est aussi le créateur des « émoticartes ».  J’ai eu l’occasion et le plaisir de tester ce jeu, conçu pour développer l’intelligence du cœur des enfants, comme l’appelle Isabelle Filliozat.  Je me suis dis qu’il pourrait être intéressant de vous le présenter dans un petit article. (Je tiens à préciser que je ne suis pas payée pour écrire cet article, je le fais parce que je pense sincèrement qu’il est un outil précieux)

     

    Composition du jeu :

    Tout d’abord, le jeu s’adresse aux enfants à partir de 6 ans. Il est composé de 39 cartes.  Il nécessite la présence d’un adulte pour accompagner les enfants dans la découverte de leurs émotions.

    • 10 cartes rouges représentant les émotions désagréables : la peur, la joie, la tristesse, la colère mais aussi l’angoisse, le dégoût et bien d’autres…
    • 10 cartes jaunes représentant les émotions agréables: la joie, la confiance, l’amour, le plaisir ou encore le calme, l’estime de soi
    • 15 cartes bleues proposant des petits exercices pour aider l’enfant à accueillir et mieux vivre son émotion.
    • 1 carte orange pour faire le point et échanger.
    • 1 carte indiquant les règles du jeu
    • 1 carte expliquant ce qu’est une émotion
    • 1 carte expliquant comment utiliser les QR codes

    vers une parentalité positive-les émoticartes

     

    Sur le  recto des cartes,  l’enfant peut  évaluer le degré de son émotion grâce à une échelle de graduation allant de 1 à 5 (1 étant « je ne ressens presque pas cette émotion » 5 étant « je ressens très fortement cette émotion »). Sur le verso, il peut découvrir des indications sous forme de questions. Les cartes bleues possèdent un QR code qui renvoie vers une vidéo de démonstration.

     

    Comment jouer avec les « émoticartes » ?

     

    1. Étalez les cartes rouges sur la table et invitez votre enfant à en piocher une selon l’émotion désagréable qu’il ressent. Demandez-lui d’évaluer l’intensité de son émotion avec l’aide des carrés figurant sur le recto de la carte. Vous pouvez l’inviter à lire les indications au verso de la carte ou les lire à sa place.
    2. Étalez les cartes jaunes sur la table et demandez à votre enfant de rechercher l’émotion agréable qu’il aimerait ressentir à la place. Proposez-lui d’évaluer l’intensité de cette émotion puis de lire le verso de la carte.
    3. Invitez votre enfant à piocher au hasard une carte bleue et proposez-lui d’expérimenter le petit exercice qui lui est proposé. Pour cela, il peut lire les indications au verso de la carte ou utiliser le QR code pour visualiser une petite démonstration de l’exercice. Si la carte piochée ne lui convient pas, il peut en piocher une autre jusqu’à ce qu’il trouve celle qui l’aidera le mieux à gérer son émotion.
    4. Enfin, demandez à votre enfant de prendre la carte orange et encouragez-le à échanger autour de son émotion initiale, ses réactions, ses besoins etc…

     

    Pourquoi le jeu des « émoticartes » est intéressant ?  :

     

    Apprendre aux enfants à identifier, comprendre et exprimer leurs émotions est une base nécessaire à leur épanouissement. Par ailleurs, vous le savez, les enfants apprennent mieux dans le plaisir que sous la contrainte. Ce jeu allie donc l’utile à l’agréable et constitue  un support idéal pour développer leur intelligence émotionnelle.

    lire aussi: Tu veux jouer avec moi? Le jeu dans la relation parent/enfant

    Le fait que l’enfant puisse évaluer l’intensité de son émotion va l’aider à porter attention à son corps, à ses sensations pour prendre conscience de l’importance de son émotion.

    Les « émoticartes » peuvent être utilisées de façon préventive (quand tout va bien) mais aussi en cas d’urgence. Effectivement, l’enfant va pouvoir se référer à son jeu chaque fois qu’il sera envahit par une émotion afin de trouver une façon efficace de l’accueillir et l’exprimer.

    Enfin, les exercices proposés sur les cartes bleues sont intéressants. L’enfant va pouvoir tester et trouver la technique qui lui correspond le mieux parmi des outils variés : psychologie positive, cohérence cardiaque, sophrologie… Il pourra même se référer aux vidéos de démonstration en utilisant les QR codes, ce qui rajoute une dimension ludique au jeu.

    Bref, s’il n’existait pas déjà, j’aurai aimé l’inventer… !

    Je vous souhaite de doux moments en famille et surtout de belles découvertes avec les « émoticartes »

    Jouons avec les émoticartes Click To Tweet

     

    Le lien ci-dessous est un lien affilié, cela signifie que qu’Amazon me reverse une toute riquiqui commission si vous achetez le jeu, sans que ça ne vous coûte un centime de plus.

     

    Les 10 ingrédients du bonheur-première couv-

    Recevez 10 activités de psychologie positive pour augmenter votre bonheur en famille.

    On échange autour de cet article?

    • Pensez-vous qu’il est pertinent de jouer avec les émotions?
    • Connaissez-vous d’autres jeux pour développer l’intelligence émotionnelle?
    • Avez-vous des conseils à donner aux autres Mam’ambitieuses pour la gestion des émotions?

    Vos avis, expériences et suggestions sont les bienvenus dans les commentaires.

  • Tu veux jouer avec moi? Le jeu dans la relation parents/enfants

    « Tu veux jouer avec moi? » Combien de fois par jour entendons-nous cette petite phrase dans la bouche de nos enfants? « Oui, oui, ma chérie! Quand j’aurai fini le repas! ». Sauf que, une fois le repas terminé, nous avons la lessive à étendre, les devoirs à vérifier, les affaires du lendemain à préparer, le bain du petit dernier à donner. Bref « on jouera demain! » Effectivement nous ne trouvons pas toujours le temps dans nos quotidiens surmenés pour jouer avec nos enfants. Après une journée de travail nous n’avons pas toujours l’énergie de jouer juste pour le plaisir.

    Continue Reading…

  • Comment gérer les conflits entre frères et sœurs?

    « Maman !!! elle veut pas m’rendre la télécommande » « il m’a tiré les cheveux !!!» « elle a volé ma poupée ». J’imagine que ces scènes vous sont vaguement familières. Vos enfants ont beau s’aimer d’un amour infaillible, ils sont sans cesse en train de se quereller. Quand ils ne sont pas ensemble ils s’ennuient, quand ils sont ensemble, ils se disputent.

    Continue Reading…

  • 6 livres incontournables

    Quand on arrive dans le rayon famille de notre librairie préférée, on peut parfois se retrouver désorientée. « OK je veux en apprendre plus sur la parentalité positive, mais par où je commence et surtout qu’est ce que je lis? » Entre les bouquins qui prônent proposer un mode d’éducation bienveillant, ceux qui se prétendent faire du Montessori, les livres références et les livres bofs bofs, comment être sûre de faire le bon choix d’ouvrages et comment ne pas se retrouver avec des bouquins aux contenus similaires?

    Continue Reading…

  • La communication bienveillante

    La communication, vaste sujet. Entre ceux qui n’en disent pas assez, ceux qui en disent trop, ceux qui qui expriment leurs pensées sans penser, ceux qui se vexent pour un rien, ceux qui coupent la parole, ceux qui ne décrochent pas un mot… Nous avons tous des choses à repenser en terme de communication.

    Continue Reading…

  • Pourquoi et comment remplacer la punition?

    Vous lui avez répété 20 fois, de ne pas courir sur le trottoir, de ne pas jouer avec les fruits au supermarché, ne de pas oublier son cartable le matin en partant à l’école. Vous avez même testé toutes sortes de punitions, en espérant impacter positivement son comportement, qu’il ne recommence pas!!! Et pourtant rien y fait, il continue! alors, pourquoi les punitions sont inefficaces et comment les remplacer?

    Continue Reading…