3 bonnes raisons d’imiter nos enfants pour être plus heureux.

Nous savons que les enfants apprennent par imitation, ils nous observent et reproduisent nos gestes, nos mimiques et nos mots parfois. Du coup, en bons parents que nous sommes, nous faisons notre possible pour montrer le bon exemple, nous tentons d‘incarner des modèles positifs pour nos petits poulets.

Visionner : Qu’est-ce que l’éducation silencieuse ?

 

Bien souvent nous avons une idée plus ou moins précise de ce qu’il y a de mieux pour nos enfants. Ce que nous voulons leur transmettre, ce vers quoi nous aimerions qu’ils tendent. Nous pensons que parce que nous sommes l’adulte, nous détenons le savoir, qu’ils ont tout à apprendre de nous, et pourtant…

…Et pourtant nous avons tout autant à apprendre d’eux ! Je dirais même qu’il y a quelques points sur lesquels nous devrions prendre exemple sur eux.

Les chercheurs en psychologie positive s’attachent à découvrir quels sont les facteurs communs qui influent sur notre niveau de bonheur. Cela va sans doute vous étonner mais figurez-vous que le bonheur ça s’apprend ! Oui oui, ça s’apprend ou plutôt, ça se travaille ; comme un muscle que l’on décide de développer ou non. Finalement, le bonheur ne réside pas dans les choses que nous possédons ou que nous vivons mais plutôt dans le regard que nous portons sur elles. Et il s’avère qu’en matière de bonheur, nos petits poulets ont l’œil plus aiguisé que nous ! je vous conseille donc de vous laisser inspirer…

 

Leur capacité à s’enthousiasmer :

 

Savez-vous que jusqu’à environ 2 ans un enfant à la capacité de s’émerveiller toutes les 2 à 3 minutes. D’ailleurs cet enthousiasme n’est il pas communicatif ? Nous sommes tous attendris devant un enfant qui s’émerveille au son d’une clochette. Et même si nous ne comprenons pas pourquoi il accorde plus d’intérêt au paquet cadeau qu’au cadeau lui-même, nous sommes sensibles à son enthousiasme.

Plus tard, lorsque nous devenons des grandes personnes, adultes et responsables, nous nous émerveillons une 1 à 2 fois… par an! Quel triste constat. Bien sure nous connaissons des joies, mais je parle ici de cet enthousiasme qui vous prend aux tripes, celui qui vous donne envie de sauter partout, de crier, de prendre les gens dans vos bras, quand vous sentez les papillons dans votre bidoche. Cet enthousiasme là se fait rare avec les années…

En vieillissant nous avons tendance à nous ternir. Comme si la réalité de la vie déteignait sur nous, on perd nos couleurs, on voit les choses du mauvais côté, on se méfie, « on ne sait jamais » !!! Les paillettes se sont envolées pour laisser place à la grisaille.

Et pourtant les études en psychologie positive ont prouvé que les gens optimismes sont plus heureux.  L’enthousiasme provoque évidemment des émotions positives qui influent sur notre niveau de bonheur.

« Pour le pessimiste toute occasion est un piège, pour l’optimisme tout piège est une occasion » Winston… Click To Tweet

Alors, si pour une fois nous inversions la tendance, si nous prenions modèle sur nos petits poulets pour retrouver nos yeux d’enfant et nous émerveiller ? Pour cela rien de plus simple vous pouvez par exemple tenir un rapport d’émerveillement et partager chaque soir un événement qui vous a particulièrement enthousiasmé pendant la journée.

 

Leur capacité à vivre le moment présent :

 

Les enfants ont cette aptitude à vivre dans l’instant présent parfois même dans l’immédiateté ! Ils veulent tout, tout de suite parce que petits, ils n’ont pas encore conscience de demain. Cette capacité influe significativement sur le niveau de bonheur.

Nous adulte, nous avons plutôt tendance à vivre partout sauf dans le présent. 90% de nos pensées sont tournées soit vers le passé soit vers l’avenir. Nous ressassons parfois des heures une situation « j’aurai pas dû lui dire ceci »,  « c’était mieux avant »…. Nous passons également beaucoup de temps à anticiper l’avenir  « il ne faut pas que j’oublie d’acheter le pain ce soir », « je suis stressée pour ma réunion de demain »… Dans les deux cas, ces ruminations font rarement avancer les choses. Le pire, c’est que nous n’avons plus le temps de penser au présent.

Et pourtant, c’est bien dans le présent que réside le bonheur. Dans tous les petits plaisirs simples du quotidien, un rayon de soleil sur le visage, un balade en forêt, une glace au chocolat, le rire intense de nos enfants, une main tendue, une douce mélodie… Encore faut-il savoir les saisir pour les savourer.

lire aussi: c’est l’heure du « me time ».

 

Les enfants ont cette capacité à vivre les choses à fond, alors laissons-nous porter et suivons leur exemple. Pratiquer la méditation est un excellent moyen de travailler notre capacité à être dans le présent. A vous de jouer !

 

Leur capacité à nouer le contact :

 

Les enfants ont une capacité à aller vers les autres assez déconcertante.  Il ne nous viendrait pas à l’idée d’accueillir notre nouveau collègue en lui disant « tu veux bien être mon copain ? » Les enfants eux, le font. Pour la plupart, ils vont naturellement vers les autres, ils font confiance délibérément (cela à des risques parfois je vous concède). Au-delà de ce constat, ils sont authentiques dans leur relation « puisque c’est ça, ben t’es plus mon copain ! », ils ne cherchent pas à être quelqu’un d’autre.

En grandissant nous avons apprit à nous méfier, à ne pas faire confiance à n’importe qui, à ne pas parler aux inconnus. Aller vers les autres exige de sortir de sa zone de confort, vaincre sa timidité, se risquer à la rencontre. Ce qui n’est pas toujours évident pour nous adulte. Nous n’osons pas toujours dire les choses et sommes soucieux du regard des autres.

La plus longue étude sur le bonheur menée aux Etats Unis par le docteur Robert Waldinger (psychiatre et professeur à Harvard) a prouvé que un des facteurs qui influencent le plus notre bonheur sont les relations sociales que nous nourrissons au cours de notre vie. Évidemment l’important n’est pas la quantité d’amis mais la qualité des relations que nous entretenons. Les relations épanouissantes ont un effet sur la santé, sur notre longévité et sur notre bonheur.

Visionner: La plus longue étude sur le bonheur

 

Pourquoi ne pas intégrer un nouveau groupe, que se soit pour le sport, la lecture ou encore faire du bénévolat, cela sera l’occasion de nouer de nouveaux contacts. Vous pouvez également organiser des repas ou des sorties entre amis plus régulièrement.

Pour être heureux, retrouvons nos yeux d’enfants :

 

Finalement quand on y réfléchit, l’insouciance n’est-elle pas le plus cadeau que nous pouvons faire à nos enfants ? Laissons les rêver, s’émerveiller, vivre les choses à fond les ballons, sauter, danser, chanter et partageons tout ça avec eux. Ils auront bien le temps de grandir ! Quant à vous qui êtes déjà «des  grands », tentez  de retrouver votre âme d’enfant. Car se sont bien eux qui possèdent les secrets du bonheur. Ce sont nos meilleurs modèles alors inspirons-nous et imitons les pour le plus grand bonheur de toute la famille!

lire aussi: Augmenter son bonheur de 40%

Alors ?  Cap d’être heureux en retrouvant vos yeux d’enfant ?

3 bonnes raisons d'imiter nos enfants pour être plus heureux-vers une parentalité positive

3 bonnes raisons d'imiter nos enfants pour être heureux Click To Tweet

On échange autour de cet article?

  • Vos enfants sont-ils des modèles pour vous?
  • Quel exemple pourriez-vous prendre sur vos enfants pour être plus heureuses?
  • Avez-vous des conseils à donner aux autres Mam’ambitieuses pour retrouver leurs yeux d’enfant?

Vos avis, expériences et suggestions sont les bienvenus dans les commentaires.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recevez 10 activités de psychologie positive pour augmenter votre bonheur en famille.

 

No Comments Yet.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :